Accueil

RDC-Nord Kivu: Un enseignant d'Universités retrouvé mort dans une avenue, le CREDDHO demande de clarté…

Un corps sans vie a été retrouvé ce matin du dimanche 10 Février 2019, au quartier Himbi dans la ville de Goma. Cet événement malheureux préoccupe le Centre de Recherche sur l’Environnement, la Démocratie et les Droits de l’Homme, CREDDHO, en sigle.

 

Selon les premiers témoignages recueillis par le CREDDHO,  le défunt répondant au nom de Alexis Tshilombo serait un professeur visiteur en provenance de l’Institut supérieur des techniques appliquées, ISTA, de Kinshasa venu enseigner à l’Université Libre des Pays des Grands Lacs de Goma.

Selon des informations des sources médiatiques, c’est très tôt matin que les passants ont découvert  le corps de l’infortuné dans  la commune de Goma  quartier Himbi,  dans une avenue située à coté d’un Établissement appelé LA CLEMENCE avant d’alerter les autorités de base dont le chef de quartier et ses collaborateurs.

 

Alerté par les passants, le chef dudit quartier qui s’est rendu sur le lieu pour constater le fait. Celui-ci a déploré ce fait pitoyable et a promis de faire rapport à sa hiérarchie pour que des enquêtes soient menées urgemment. Selon les mêmes sources, des témoignages concordants des personnes environnants cet endroit soupçonneraient un acte criminel.

 

Face à ce triste événement, le CREDDHO exprime sa consternation. Il demande à la justice de s’impliquer résolument afin de déterminer les circonstances qui ont entourées la mort de ce cadre congolais que la nation congolaise vient de perdre par des voies qui paraissent jusque là obscures.

 

Il attire l’attention des autorités politiques, administratives, judicaires, militaires et policières sur la recrudescence des actes d’insécurité, illustrés par les vandalismes urbains et autres faits criminels observés ça et là ce dernier temps dans la ville de Goma. Il demande particulièrement aux unités de la police et de l’armée déployées sur la ville pour assurer la sécurité de la population et ses biens, de jouer pleinement leur rôle.

 

Par ailleurs, le Centre s’est réjouit de quelques actions judiciaires menées par les cours et tribunaux du Nord Kivu ce dernier temps, à l’encontre des certains éléments de la police, de l’armée ainsi que de groupes armés accusés d’être impliqués dans des faits criminels.

 

Il se félicite de sa contribution traduite en termes de dénonciation et/ou de documentation qui ont conduit à l’ouverture des quelques dossiers et à l’organisation d’au moins deux audiences publiques. Il se réjouit du fait qu’au moins certains de ces dossiers ont aboutit à des condamnations des auteurs et complices.

 

Il encourage les autorités judiciaires à redoubler d’efforts pour qu’aux termes des différents procès, toutes les chaines de criminels soient remontées, démasquées et démantelées partant des auteurs et complices jusqu’aux commanditaires.

Le CREDDHO continuera à dénoncer et documenter les violations observées dans son rayon d’action pour soutenir le travail mené par les autorités à travers différentes institutions compétentes et s’assurer de l’effectivité de la paix et du respect de tous les droits universellement reconnus aux citoyens de la RDC et du monde.

 

Share

Nous suivre sur twitter

EmpirePromos.com

Communiqués de Presse recents

Souscrire à Notre Newsletter

Les articles sur l'actualité